Amour Systémique
jusqu'au 05.01.25
Amour Systémique
jusqu'au 05.01.25
Amour Systémique
jusqu'au 05.01.25
Vue de l'exposition "Amour Systémique". Capc Musée d'art contemporain (07.04.2023 - 05.01.2025). Photo Arthur Péquin
Vue de l'exposition "Amour Systémique". Capc Musée d'art contemporain (07.04.2023 - 05.01.2025). Photo Arthur Péquin

Ce récit de collection avec Sung Tieu, artiste invitée, se déploie telle une étude sur un motif : la grille, et pose la question de nos rapports à celle-ci.




 

Du
07.04.23
au
05.01.25

Commissaire : Cédric Fauq

8€ / 4,50€, tarif réduit / 2€, étudiants

Vernissage
Jeudi 6 avril 2023, 19h

Si la grille peut prendre la forme de calendriers, de motifs textiles et de guide, c’est aussi elle qui permet la rédaction de formulaires, le maillage de territoires, et l’incarcération. La logique de la grille est celle de la séparation et de l’ordre. Aussi peut-elle être vécue comme source d’apaisement, mais également outil oppressif. C’est cette ambivalence que souhaite questionner Amour Systémique, à l’aide de plusieurs œuvres de la collection du Capc, ainsi que l’intervention de l’artiste Sung Tieu.

Pour ce faire, l’artiste revient sur un essai de la politologue australienne-américaine Victoria Hattam intitulé « Imperial Designs : Remembering Vietnam at the US – Mexico Border » (Designs impériaux : se souvenir du Vietnam à la frontière entre les États-Unis et le Mexique) (2016). Ce texte s'intéresse à la réutilisation des mâts d’atterrissages d’hélicoptères produits par l’armée américaine pendant la guerre du Vietnam pour marquer des portions de la frontière entre le Mexique et les États-Unis. La politologue s’attache notamment à faire une analyse comparative entre le motif constituant la grille des mâts d’hélicoptères et ceux employés par des artistes minimalistes tels que Sol LeWitt et Agnès Martin.

Ainsi, c’est toute la charge politique de la grille et les idéologies que celle-ci contient qui sont mises à plat. C’est, également, se poser la question de comment se défaire de la grille, aller contre la normativité. À un autre niveau, ce récit de collection donne la possibilité de regarder le musée comme un ensemble de systèmes et se demande quelles formes d’affinités nous pouvons tisser avec des œuvres qui nous appartiennent (car faisant partie de collections publiques).

 

Commissaire : Cédric Fauq

Artiste invitée : Sung Tieu

Avec : César Andrade, Leonor Antunes, Pierre Barès, Irma Blank, David Boeno, Jean-Pierre Bruneaud, Daniel Buren, capcMusée d’art contemporain (Philippe Thomas), Nicole Eisenman, Chohreh Feyzdjou, Michel Gérard, Gilbert & George, Claude Gilli, Liam Gillick, Nan Goldin, Dan Graham, Mona Hatoum, Carmen Herrera, Noritoshi Hirakawa, On Kawara, Claude Lagoutte, Clémence de La Tour du Pin, Guillaume Leblon, Sol LeWitt, Benoît Maire, Thierry Mouillé, Max Neuhaus, Olu Ogunnaike, Masahide Otani, Bernard Pagès, Anne-Marie Pécheur, Présence Panchounette, Jean Pierre Raynaud, Ed Ruscha, Takako Saito, Dayanita Singh, Meredyth Sparks, Sung Tieu, Wolfgang Tillmans, Kaari Upson, Fredrik Vaerslev, Mona Varichon, Claude Viallat, Danh Vō, Marthe Wéry.


A partir du 16 novembre 2023
Nouvelles œuvres présentées par : Isabelle Cornaro, Johan Furäker, Nan Goldin, Peter Halley, Lubaina Himid, Nicolas Milhé, Ugo Schiavi, Hiroshi Sugimoto, Niklas Taleb, Thomas Teurlai, Shōji Ueda. 
 

Vernissage, Jeudi 6 avril 2023, 19h

 

 

Découvrez aussi l'espace ludique de l'exposition, situé au 2e étage du musée. Pour en savoir plus, cliquez ici

 

 

 

______________________________________________________________________

Ressources pédagogiques sur l'exposition Amour Systémique
pour les enseignants du 1er degré - DSDEN 33 - ICI

Autour de l'exposition
Autour de l'exposition
Autour de l'exposition
A voir aussi
A voir aussi
A voir aussi