CAPC
musée d'art contemporain
de Bordeaux

Workshop // Programmation en ligne //

07.12.2020 -> 11.12.2020

PALACON

Dans le cadre de l'exposition "The Doldrums"

Du 7 au 11 décembre, le CAPC invite la Dirty Art Foundation à parasiter l’exposition The Doldrums de Samara Scott. Palacon, la sculpture sociale performative qui résultera de cette expérience collective et utopique d’une semaine, orchestrée par de jeunes diplômés du Dirty Art Department du Sandberg Instituut d’Amsterdam avec la complicité de l’école supérieure des beaux-arts de Bordeaux, prendra la forme d’une « scénographie de la dissidence » dans laquelle l’oignon tiendra une place de choix.

----

 

Artistes invité.e.s : Elise Ehry (costumes), Daría Galabriel (musique), Anna Reutinger (installation).
Avec le concours de Venus Berry (chant).

 

Palacon est une performance qui se tient dans l’ombre, dans l’en-dessous que recouvre le ciel de Samara Scott, dans les racines de cette « forêt », dans la partie immergée de cet « iceberg ». C’est une Tour de Babel renversée, où nous parlons le même langage, celui d’une nouvelle utopie. Palacon fait usage en abondance d’oignons pour créer une scénographie en dissidence avec le monde extérieur, pour forger momentanément une communauté autonome qui peut pleurer ou chanter alors qu’elle vaque à ses occupations quotidiennes.

Un groupe de « petites bêtes » est occupé à chanter les lamentations du vieux monde, à préparer de la soupe, à concocter une nouvelle nuance de vert et à construire un espace dans lequel tout le monde peut se rassembler. Par l’intermédiaire d’une langue unique, il s’agit de reconstruire un monde qui s'est effondré.

Remarques
Palacon signifie « palais » en espéranto, la langue de l'espoir et de l'unification. L'espéranto est la langue utilisée par tous les interprètes pour communiquer et chanter. Les paroles de ces chansons, écrites par Daría Galabriel, décrivent la destruction d’architectures patriarcales et appellent à la reconstruction collective d’un autre palais loin de cet ancien monde.

L'oignon est utilisé pour ses vertus apotropaïques (pour éloigner les mauvais esprits). Dans de nombreuses cultures, il est un symbole d'éternité, de collectif et de recherche de la vérité cachée. Le mot « oignon » dérive du latin « unio » qui signifie « unité » ou « communion ».

 

Ce projet, mené à huis clos en attendant que le CAPC puisse à nouveau accueillir son public, sera relayé tout au long de la semaine sur nos réseaux sociaux.  Une restitution sous la forme d'un film sera présentée à la suite de ce workshop.

 

Projet en collaboration avec l’ebabx - école supérieure des beaux-arts de Bordeaux et avec la participation des étudiants de l'école, Lina Maria Benmoussa, Anaëlle Cassagne, Juliette Fertin, Irena Li et Quentin Ribeiro ; l'association Alumni et les amis de l'ebabx.

Palacon c’est aussi : Leandro Barzabal (designer sonore), Antonin Blanchard (cuisinier), Louise Nicolas de Lamballerie (cuisinière), Perrine Le Guennec (chant), Kaspar Molzberger (chauffeur), Margaux Parillaud (vidéo). 

 

Remerciements particuliers au Jardin Botanique de Bordeaux, et à Philippe Richard, Jean-Luc Martineau, Daniel Barthou pour leur aide et collaboration.  

Remerciements au Muséum de Bordeaux et au musée d’Aquitaine. 

 

- - - - 
Biographies

Venus Berry
Titulaire du master DNSEP Art, obtenu à l’ebabx- école supérieure des beaux-arts de Bordeaux, Anouk Allard est une jeune artiste et musicienne/compositrice résidant et travaillant à Bordeaux. Elle travaille autant avec les arts visuels que le son. Anouk Allard affirme son goût pour l’absurde et le mystère au travers de ses peintures, de ses textes automatiques et de ses installations potaches. Depuis peu, elle se consacre pleinement à son projet de musique « Venus Berry ».

Elise Ehry
Elise Ehry (née en 1991 à Mulhouse) vit à Paris et travaille à Saintt-Denis. Elle est diplômée de l’Ecole Duperré, Paris et du Sandberg Instituut d’Amsterdam. Son travail se caractérise par la réalisation de figures féminines évoluant dans un récit fictif. Ses performances constituées de vidéos et de costumes traitent d’individu.e.s dont l’existence est ancrée dans le secteur tertiaire. Elle questionne ainsi l’aliénation que génère le monde des services, et la façon dont celui-ci modifie les réalités sociales et individuelles.
Ses réalisations ont été exposées aux Pays-Bas (Het Resort, Gröningen ; Het Nieuw Institutut, Rotterdam ; Deborah Bowmann, Amsterdam), en France (Palais de Tokyo et Glassbox, Paris), en Italie (MACAO, Milan) et en Argentine (Bùm Galeria, La Plata).

Daría Galabriel 
Initialement formée à la philosophie, Daría Galabriel décide de compléter cet apprentissage par un cursus à l’ebabx - école supérieure des beaux-arts de Bordeaux. Son travail s’articule autour du langage et de l’analyse symbolique et prend appui sur des fondements politiques tels que l’architecture capitaliste qu’elle finit par déformer avec légèreté. Pour cela, l’artiste et musicienne utilise plusieurs formes : tissage artisanal, illustration, écriture et performance. Pour cette occasion, Daría se joint au collectif excentrique de la Dirty Art Foundation et propose une performance musicale autour de l’effondrement fictif du patriarcat.

Anna Reutinger
Anna Reutinger (née en 1991, Californie) vit entre Bruxelles et Berlin. Les sculptures et les installations d’Anna Reutinger proposent un retour à l’artisanat au mépris des cycles de production capitalistes, avec des créations qui deviennent des vecteurs d’empathie sociale, matérielle et environnementale. Oscillant entre gestes accidentels et intentionnels, elle utilise les déchets et les matériaux trouvés pour évoquer la nature transitoire des choses et des êtres, et leur interconnexion. Anna Reutinger est professeure au département Dirty Art du Sandberg Instituut où elle a également obtenu son diplôme en 2016 après un B.A. en Design Media Arts et Digital Humanities à UCLA en 2013. Son travail a été exposé à W139, Amsterdam, Pays-Bas ; la Biennale de Saint-Étienne, France ; la Galerie Jedna DVA Tři, Prague, République Tchèque ; KlaraKiss Zipspace, Zurich, Suisse ; Macao Milan, Italie ; Jan van Eyck Academie, Maastricht, Pays-Bas ; De Fabriek, Eindhoven, Pays-Bas ; Le Hammer Museum et le Getty Center, Los Angeles, États-Unis.

 

----

-> Programmation en ligne

----

www.rosab.net
Web magazine en ligne

> la collection en ligne <