CAPC
musée d'art contemporain
de Bordeaux

Exposition // Satellite 2019 : "Le Nouveau sanctuaire" //

08.03.2019 -> 19.05.2019

Julie Béna

Anna & the Jester dans "La Fenêtre d'Opportunité"

L'exposition de Julie Béna s'inscrit dans le cadre de 
Le nouveau sanctuaire, une proposition de Laura Herman, commissaire invitée, pour la programmation Satellite 2019. 

----

 

Anna & the Jester dans La Fenêtre d'Opportunité

L’exposition inaugurale de la programmation Satellite 2019 présente deux œuvres de l’artiste française Julie Béna, une sculpture (Flexibility, 2015) et un nouveau film (Anna & the Jester dans La Fenêtre d’Opportunité, 2019). Par le biais de la narration et de l’animation 3D, le film donne corps et voix à des personnages qui sinon, demeureraient anonymes et inanimés.

Sous forme de conte architectural, le film raconte la curieuse rencontre entre divers personnages mi-réels, mi-imaginaires (Anna & the Jester, Opportunity et trois bébés) tout en brouillant la distinction entre le virtuel et le réel. Les pieds de verre et d’acier tubulaire de Opportunity – une table d’entreprise transparente ­– permettent aux protagonistes du conte, Anna & the Jester, de voyager librement d’une scène à l’autre.

 

Julie Béna (1982, France) vit et travaille entre Paris et Prague.
Elle est diplômée de la Villa Arson de Nice et a participé au programme d'échanges à la Gerrit Rietveld Academie d’Amsterdam.
En 2018, elle est nommée pour le prix AWARE destiné aux artistes femmes. Son travail a été récemment exposé à la Biennale de Rennes ; à Chapter, New York ; à la galerie Joseph Tang, Paris ; à FUSED Space, San Francisco ; à Mathew, New York et à BOZAR, Bruxelles.
Elle a pris part à des performances à la Fondation Ricard et au Palais de Tokyo, Paris ; au CAC Brétigny ; au MRAC de Sérignan ; à l’Independent, Bruxelles ; au M Louvain ; à l’ICA et à la Delfina Foundation, Londres, ainsi qu'à la Kadist Foundation, San Francisco.
Julie Béna a produit la fin de son projet « Have you seen Pantopon Rose ? » au Centre Pompidou, Paris.
En 2019, son travail sera présenté à Paris, Prague, New York, Madrid et Londres.

 

 

La programmation Satellite est confiée chaque année, à un commissaire indépendant chargé de concevoir un  cycle d'expositions. Pour l’édition 2019 de cette programmation, le Jeu de Paume, le CAPC musée d'art contemporain et le Museo Amparo de Puebla renouvellent leur partenariat pour la coproduction des trois expositions qui sont présentées à Paris, Bordeaux et Puebla au Mexique.

Chacune des trois expositions de cette programmation s’accompagne d'une publication. Chaque année, il est fait appel à des graphistes indépendants pour imaginer l’identité graphique de la série de catalogues. Le graphisme de satellite 2019 a été créé par le Groupe CCC.

 

Satellite 2019 : Le nouveau sanctuaire
Comment l’espace détermine-t-il la façon dont nous nous sentons ? Fondée sur le sentiment d’un environnement menaçant et hostile, l’une des définitions fondamentales de l’architecture est de fournir abri et réconfort au corps humain. L’idée répandue de l’habitation comme « peau de substitution » nous vient de Gottfried Semper, qui décrivait l’enclos de l’animal, fait de peaux et de feuillages tissés, comme l’origine de l’espace architectural « privé ».

Aujourd’hui, cette conception de l’architecture comme spatialité enveloppante – le désir moderne d’offrir un lieu de refuge – n’est plus opérante. Les changements sociaux, technologiques, démographiques et environnementaux se sont de plus en plus manifestés par l’exploitation de l’environnement, la standardisation des modes de vie, les déplacements de personnes liés aux conflits, aux persécutions et à la gentrification, la surveillance des lieux de vie « privés », et enfin une négligence du corps et des sens.

Concevoir des espaces d’appartenance et entretenir des environnements sûrs et hospitaliers demeurent néanmoins l’une des plus grandes préoccupations de la politique architecturale contemporaine. Si nous devons reconsidérer l’architecture comme le point de rencontre entre différentes références culturelles, différentes pratiques, différents rituels, désirs et besoins, comment imaginer un sanctuaire adapté au monde actuel ? Le nouveau sanctuaire propose des œuvres issues de commandes récentes réalisées par les artistes Julie Béna, Ben Thorp Brown et Daisuke Kosugi, qui, du point de vue de leurs pratiques individuelles, étudient la capacité de l’environnement aménagé à accueillir, prendre soin et dialoguer avec divers corps et sens. Les trois expositions de cette série n’offrent aucune histoire simple de l’architecture, mais soulignent la complexité d’idées en constante mutation touchant à nos manières de vivre (et d’être vécus).

Commissaire : Laura Herman

 

 

PUBLICATION
Anna & the Jester dans La Fenêtre d'Opportunité

Parution : février 2019
Broché, 15 x 21 cm 
64 pages, 7 ill. couleur
Bilingue français/anglais.
Conception graphique : Groupe CCC
Coédition : Jeu de Paume ; CAPC musée d'art contemporain de Bordeaux ; Museo Amparo, Puebla.
ISBN : 978-2-87721-245-8

Prix : 14€

Disponible en version e-pub
ISBN : 978-2-915704-86-0
Prix : 6,99€

 

- - - -
Exposition coproduite par le Jeu de Paume, le CAPC musée d’art contemporain de Bordeaux et le Musée Amparo de Puebla, Mexique.

Ce projet a été sélectionné par la commission mécénat de la Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques qui lui a apporté son soutien.

Les Amis du Jeu de Paume et les Amis du CAPC contribuent à la production des œuvres et des publications de la programmation Satellite.

 

----

-> Galerie Arnozan, 2nd étage
-> Voie d'accès pour personnes handicapées
-> Tarifs : Entrée du musée, 7€ ; 4€ (tarif réduit)

----

www.rosab.net
Web magazine en ligne

> la collection en ligne <