CAPC
musée d'art contemporain
de Bordeaux

Performance

01.03.2017 -> 01.04.2017

Idiorrythmies

Idiorrythmie #1 Aimar Pérez Galí

IDIORRYTHMIES est un programme qui a pour but de mettre en place des durées et rythmes différents de la cadence des expositions. Précédé du suffixe grec idios (« particulier », « appartenant à soi-même » ou « singulier »), le rythme auquel fait appel l’idiorrythmie est un rythme propre, spécial. Le programme se développe à partir d'une série d'invitations à des d'artistes dont les projets sollicitent des rythmes de travail autres. L’artiste et le musée s’accompagneront ainsi pendant quelques semaines (voir quelques mois) pour échanger et nourrir réciproquement leurs recherches, désirs et pratiques.

Le terme « idiorrythmie » est emprunté ici à un cours de Roland Barthes qu’il avait intitulé « Comment vivre ensemble ». En plus du rythme particulier, la convivialité, la cohabitation, le partage, l’hospitalité et tout ce qui déclenche (ou est déclenché par) le rassemblement d’affects et de corps, sont aussi certaines des visées du programme. Recadré, transposé, reformulé, ou mis à jour, ce souci pour les conditions qui rendent possible l’être-ensemble est commun aux différents artistes invités. La convivialité n’est pas seulement un thème mais aussi et surtout une réflexion du musée. Imaginer et tester d’autres espaces-temps vise à faire du musée un lieu qui catalyse le vivre ensemble. Non seulement un lieu à visiter, mais un lieu à habiter, dans lequel passer du temps, ensemble.

----

 

IDIORRYTHMIES #1 AIMAR PEREZ GALI

Le premier invité dans le cadre de ce programme est Aimar Pérez Galí, danseur, chorégraphe, chercheur, pédagogue et écrivain qui travaille dans les champs de la danse et de la performance. L’artiste et l’équipe du CAPC vont travailler ensemble pendant plusieurs semaines, dans les archives du musée et dans la ville.

Voici le détail des premières rencontres :

Suer le discours : une critique incarnée 
Performance
Mercredi 1er mars, 18h45, Café du musée
Gratuit

 « A la différence de la critique traditionnelle, dans laquelle le sujet développe un argument sur son objet d’étude, dans mon cas le sujet critiquant et l'objet critiqué coïncident dans le même temps et le même lieu. Quel temps ? "Pas celui des horloges" dirait Chantal Maillard. Quel lieu ? "Mon corps, ce corps qui m'occupe" dirait Joâo Fiadeiro.” Suer le discours est une conférence qui transpire, une méditation sur la capacité à incarner un discours, une défense du mouvement et du corps comme lieu critique par opposition au danseur conçu comme sujet d’exécution subalterne. Cette revendication peut aussi s’appliquer à la figure du médiateur qui, comme le danseur, devrait être le lieu d’une éloquence critique et créative.

Durée: 60 minutes. Première: 2013. Avec le soutien Mar Medina, Paul B. Preciado, Jaime Conde-Salazar et de la communauté suante de l’artiste.

Atelier « Prendre contact » : répétition participative de The Touching Community
Jeudi 30 et vendredi 31 mars, 17h30 à 20h, Conservatoire de Bordeaux
Adultes (+18 ans), sans limite d’âge. Pas de connaissances en danse requises mais envie de mouvement essentielle.
Places limitées.
Inscriptions : Julie Nio / j.nio@mairie-bordeaux.fr  
Gratuit

Le principe du Contact Improvisation est de danser en gardant au moins un point de contact avec l’autre, partager le centre de gravité avec un autre corps et ainsi sortir de l’individualité pour entrer dans une coexistence donnant lieu à une communauté qui repose sur la confiance et l’attention.  Cet atelier de deux jours anticipe, partage et répète avec ceux et celles qui le souhaitent la performance The Touching Community avec le chorégraphe Aimar Pérez Galí et quelques interprètes de l’œuvre.

The Touching Community
Performance
Samedi 1er avril, 16h, Nef du musée
Gratuit

 The Touching Community prend pied sur la coïncidence chronologique dans les années 80 et 90 de la dénomée « crise du Sida » et du développement du Contact Improvisation ˗ technique de danse initiée par Steve Paxton dans laquelle le mouvement s’improvise à partir du contact physique entre deux corps. Coïncidence donc des politiques d’immunité d’un côté, et du toucher comme condition première de l’autre. The Touching Community est un travail de mémoire sur les danseurs qui ont cessé de danser trop tôt, sur une communauté qui puisa sa force dans la vulnérabilité, ainsi que sur le toucher et le contact comme outils de survie. Mais par-dessus tout, c’est un travail qui parle d'amour, de changement et de peur.

Durée: 100 minutes. Première: 2016. Idée, direction et texte : Aimar Pérez Galí / Danse : Oscar Dasí, Jesús Bravo, Jaime Conde-Salazar, Aimar Pérez Galí / Dramaturgie :  Jaime Conde Salazar, Aimar Pérez Galí / Recherche réalisée avec le soutien de Aimar Arriola / Design de l'espace et lumière Cube.bz / Assistance son : Tirso Orive 

--------------------------------

Aimar Pérez Galí travaille dans les champs de la danse et de la performance en tant que danseur, performer, pédagogue et vidéaste. Diplômé de la Haute Ecole d’Arts d’Amsterdam, il a travaillé de nombreuses années aux Pays Bas et développe actuellement une carrière en Espagne où il vient d’obtenir un Master en muséologie et théorie critique dans le cadre de l’Independant Studies Program du MACBA, musée d’art contemporain de Barcelone.
Son travail navigue entre une réflexion sur la danse, le mouvement et la pédagogie, et le développement d’une nouvelle approche pratique du processus performatif. Parmi ses dernières productions, on compte The Touching Community (présenté pour la première fois en décembre 2016), Delta, A Post-Believe Manifesto, la conférence performative Sudando el discurso (Suer le discours)  et The Ping Pong Dialogues.
Il a collaboré et collabore aussi avec des vidéastes comme, entre autres, Xavier Le Roy, Nicole Beutler, Nora Heilmann, Andrea Boziç, David Zambrano, Abraham Hurtado / AADK, et Silvia Sant Funk. Il a été membre du jury du Prix d’Arts Visuels Miquel Casablanca 2013 et il est depuis 2010 directeur d’Espacio Práctico, un espace autogéré dans le centre ville de Barcelone.

 

IDIORRYTHMIES #1 AIMAR PEREZ GALI  a développé un réseau d'échange et d'accompagnement du projet qui inclut Le Conservatoire de Bordeaux; ENIPSE; Le Girofard.

----
-> Artiste(s) Aimar Pérez Galí / Danse : Oscar Dasí, Jesús Bravo, Jaime Conde-Salazar, Aimar Pérez Galí / Dramaturgie : Jaime Conde Salazar, Aimar Pérez Galí
----

-> Voie d'accès pour personnes handicapées
-> Entrée libre

----

www.rosab.net
Web magazine en ligne

> la collection en ligne <