CAPC
musée d'art contemporain
de Bordeaux

Exposition // SATELLITE 8 "ENTER THE STREAM AT THE TURN" //

28.05.2015 -> 06.09.2015

Arin Rungjang

Mongkut

L'exposition Arin Rungjang : Mongkut s'inscrit dans le cadre de "Enter the Stream at the Turn", une proposition d'Erin Gleeson, pour la programmation Satellite 8 présentée au au Jeu de Paume, Paris et au CAPC musée d'art contemporain de Bordeaux.

La programmation Satellite 8 « Enter the Stream at the Turn », est coproduite par le Jeu de Paume, Paris et le CAPC musée d'art contemporain de Bordeaux.

----

 

Enter the Stream at the Turn (Rallier le flot) est une injonction ayant pris l’apparence d’une douce métaphore. Empruntée à un proverbe khmer traditionnel, elle suggère qu’il convient de s’adapter au courant de pensée dominant considéré comme code culturel au bénéfice d’une harmonie sociale et politique. Dans un contexte non démocratique, ce proverbe reste plus que jamais d’actualité : quand la liberté d’expression fait l’objet de restrictions politiques, il est fréquent que des artistes le traduisent dans les faits sous forme de stratégie de résistance.La huitième édition de la programmation Satellite réunit quatre artistes – Vandy Rattana (Cambodge), Arin Rungjang (Thaïlande), Khvay Samnang (Cambodge) et Nguyen Trinh Thi (Vietnam) – dont les canaux de résistance font appel à l’image en mouvement, l’inscrivant dans et contre un héritage complexe d’occupation culturelle et historique ainsi que de censure. Gros titres de la pensée dominante, questions d’actualité controversées et histoires officielles sont abordés comme autant de références à réexaminer au travers de récits intimes et personnels. Ainsi, les images et les récits créés par les artistes nous parviennent sous forme de codes, de strates, pris entre passé et présent, entre réalité et fiction, entre fiction et documentaire. Évitant les visions binaires, ils ménagent un espace d’indétermination qui leur permet de brouiller les perceptions dominantes des sujets abordés.

 

Arin Rungjang (né en 1975, à Bangkok ; vit et travaille à Bangkok). Déployant sa pratique artistique en différentes techniques, il privilégie toutefois la vidéo et l’installation in situ. Explorant événements historiques et expériences de la vie quotidienne, il se livre à une analyse sans concession de ses sujets pour revisiter les grands récits par l’entremise de l’anecdote. Donnant à voir simultanément des époques et des lieux différents, il confie au spectateur le soin de rétablir le lien entre les différentes strates. Arin Rungjang est diplômé de l’École des Beaux-arts de l’Université Silpakorn (2002). En 2000, dans le cadre de ses études, il a effectué un séjour d’un an à Paris, et travaillé à l’École des Beaux-arts, dans l’atelier de Christian Boltanski. Parmi ses expositions récentes, on notera « Golden Teardrop », Pavillon thaïlandais, 55e Biennale de Venise, 2013 et la 18e Biennale de Sydney, 2012. Il est finaliste du Signature Art Prize, Singapour, 2015.


Erin Gleeson
,
Commissaire d'exposition indépendante 

 

 

L’exposition est coproduite par le Jeu de Paume, Paris, la Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques et le CAPC musée d’art contemporain de Bordeaux.
L’association des Amis du CAPC contribue à la production des œuvres de cette programmation. 


- - - -

Le Jeu de Paume, la Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques, le CAPC-musée d’art contemporain de Bordeaux, Erin Gleeson commissaire de la programmation Satellite 8, et l’artiste Arin Rungjang déplorent le vol des 15 œuvres orientales perpétré le dimanche 1er mars 2015 au musée chinois de l’Impératrice du Château de Fontainebleau. Ils expriment leur entière solidarité avec Jean-François Hébert, Président du Château, et l’ensemble du personnel, face à la perte de ces objets de grande qualité, d’une valeur inestimable.

Parmi les pièces dérobées figure une réplique de la couronne du roi Rama IV, offerte par les ambassadeurs de Siam à Napoléon III lors de la visite officielle de 1861. Le hasard fait que cette couronne est le sujet central qu’a choisi, fin 2014, l’artiste thaïlandais Arin Rungjang pour l’installation de son exposition Mongkut, présentée à la Maison d’Art Bernard Anthonioz de Nogent-sur-Marne du 19 mars au 17 mai, puis au CAPC musée d’art contemporain de Bordeaux du 28 mai au 6 septembre. 

----

-> Galerie, rez-de-chaussée
-> Voie d'accès pour personnes handicapées
-> Tarifs : Entrée du musée, 6,50 € (plein tarif) ; 3,50 € (tarif réduit)

----

www.rosab.net
Web magazine en ligne

> la collection en ligne <