CAPC
musée d'art contemporain
de Bordeaux

Présence Panchounette

----

DS encornée, 1984
Le cadavre de la planéité bouge encore, 1972
Blik Black Kodak, 1985
La tour de Babil II, 1985

Achat en 2009

- - - -
DS encornée, 1984
Déesse encornée
Capot de DS et cornes d’antilope
Tôle de carrosserie, cornes, métal.
189 x 145 x 24 cm

Le cadavre de la planéité bouge encore, 1972
Installation constituée d’un téléviseur dont l’écran sert de surface à une composition abstraite géométrique réalisée à partir d’adhésifs. Une poterie peinte surmontée d’une antenne intérieure de télévision est posée sur le téléviseur.
Téléviseur, poterie peinte, antenne TV, adhésif, plastique métal, gommettes.
101 x 71,5 x 38 cm 

Blik Black Kodak, 1985
Assemblage de 3 éléments composé d’une borne publicitaire métallique de la marque Kodak servant de support à un socle en bois peint sur lequel est fixé une statuette associée à un appareil photographique de la marque Kodak.
Métal, bois peint, appareil photo
169,5 x 33,5 x x33,5 cm

La tour de Babil II, 1985
Nain de jardin en plastique posé sur 4 livres dont le bonnet se termine par une petite lampe de chevet qui s’éclaire.
Nain de jardin en plastique, ampoule électrique, abat-jour, livres.

- - - -
Actif de 1969 à 1990, le groupe Présence Panchounette (composé de Frédéric Roux, Jean-Yves Gros, Michel Ferrière, Pierre Cocrelle et ali…) commence par se faire connaître par des actions, des tracts et des « performances » où se mêlent l’humour et la contestation propre à cette époque post 68. Très vite, leur travail critique va se focaliser sur une remise en cause du modernisme sous ses formes minimales et conceptuelles des années 1970. Anticipant l’Appropriationnisme des années 1980, les Panchounette introduisent des références vernaculaires, décoratives, ou de cultures «autres» forcément «impures», afin de renégocier et d’élargir la notion d’avant-garde. Le groupe se sépare en 1990, alors que son travail venait de faire l’objet d’une exposition d’envergure au CNAP à Paris.

Suite à l’exposition rétrospective organisée par le CAPC, il apparaît donc naturel à l’institution de devenir le dépositaire d’un ensemble cohérent de pièces murales de manière à pouvoir retracer un panorama de leur travail depuis 1972 jusqu’à 1990.

 

www.rosab.net
Web magazine en ligne

> la collection en ligne <