CAPC
musée d'art contemporain
de Bordeaux

Max Neuhaus

Two passages bearing between shadows and daylight identical in form, diverging in spirit, 1993

----

(Deux passages, entre ombre et lumière, identiques dans leur forme, divergents dans leur essence spirituelle, 1993)
Deux parties
bois, haut-parleur et ordinateur
1046 x 17 cm chaque élément

Voûte des escaliers sud et est entre le rez-de-chaussée et la mezzanine

----
Cette double œuvre sonore et lumineuse, bien qu’elle fonctionne sans interruption, est à peine perceptible. Elle alterne des sons graves et aigus, oscillant entre continuité et discontinuité, produits par un programme informatique. Chaque dispositif est complété d’une rampe lumineuse qui éclaire indirectement la voûte en berceau de l’escalier. Le spectateur est invité à faire l'expérience d'une véritable écoute tridimensionnelle, puisque les frontières audibles ne sont dues ici qu'à l'évanouissement progressif de la densité du signal, au fur et à mesure que l'on s'éloigne de l'œuvre. Max Neuhaus met en évidence que les sons peuvent à la fois révéler l'environnement qui les contient et mener simultanément une vie parfaitement autonome.

Max Neuhaus est né en 1939 à Beaumont, Texas et mort à Maratea, Italie, en 2009. Dans les années 60, il est percussionniste et interprète de musique contemporaine; il intervient comme soliste lors d'une tournée à travers les États-Unis de Pierre Boulez.

Il est l’inventeur du terme de Sound Installations (Installations sonores) pour décrire ses œuvres : la production de sons qui ne se déroulent pas dans le cadre de manifestations sonores mais sont installés dans la durée et spécifiquement pour des lieux. Se basant sur le principe que notre sens de l'espace dépend de ce que nous entendons, autant que ce que nous voyons, il utilise un contexte social et auditif donné, comme point de départ pour proposer une nouvelle perception des lieux.

www.rosab.net
Web magazine en ligne

> la collection en ligne <