CAPC
musée d'art contemporain
de Bordeaux

Lili Reynaud-Dewar

----

Black Mariah (The Woman’s Films and Performance Objects), 2009

Installation
Costume en tissu, bâton recouvert de cuir, trois A en bois peint, une chaise, un paravent et un dvd contenant une vingtaine de séquences d’environ 3 minutes de la performance.
Dimensions variables  

Achat en 2010 à la galerie Mary Mary à Glasgow.

- - - -
Black Mariah
est une installation sculpturale et performative. Ce dispositif fait directement allusion au nom donné au premier studio de cinéma dans lequel Edison, à la fin du XIXème siècle, expérimenta son invention: le kinétoscope. 
Ce studio, ''la Black Maria’’ vit en effet défiler, sur une petite scène blanche construite spécifiquement pour leurs performances filmées, tout ce que les Etats-Unis comptaient alors d'acteurs du spectacle transgenre : l'homme le plus fort du monde (Sandoz), des femmes tirant à la carabine, des danseuses orientales, etc... Ce qui intéresse Lili Reynaud-Dewar à travers ce modèle unique, ce n'est pas seulement la variété de ces figures marginales du monde de la performance, mais la singularité de ces spectacles filmés. Un format ambigu entre cinéma et performance, qu'elle a choisi de réitérer plus d'un siècle plus tard, en recréant les conditions de tournage au Black Maria. Sur une petite scène blanche, devant un fond sombre, Lili Reynaud-Dewar a organisé un défilé de performers, pour chacun desquels elle a créé un ensemble d'objets et un costume caractéristique. Filmé en plan fixe, il en résulte un ensemble de vidéos silencieuses. L’œuvre est ainsi constituée de trois éléments en bois peint formant la lettre A, d’une chaise en bois sur laquelle est accrochée la veste d’un costume, d’un paravent en bois peint lui aussi et d’un bâton recouvert de cuir.
Black Mariah (The Woman’s Performance Objects) rassemble les objets des performers avec lesquels Lili Reynaud-Dewar collabore. Mary Knox, performeuse régulière des projets de l’artiste et figure des nuits britanniques se voit ainsi attribuer des objets susceptibles d’interroger les questions d’identité et d’artifices.
Black Mariah (The Woman’s films) restituent l’ensemble des vidéos silencieuses tournées avec Mary Knox sur la scène de la Black Maria. De courtes séquences diffusent des saynètes allant du burlesque au sexy, comme autant de caricatures des stéréotypes féminins allant de la ménagère à la femme se maquillant.

L’installation a été présentée dans deux expositions personnelles de l’artiste au centre d’art de Pougues-les-Eaux et au Frac Champagne-Ardennes. L’artiste a eu une importante exposition personnelle à la Kunsthalle de Bâle en avril 2010 et l’une de ses œuvres vient d’être acquise par le Centre Pompidou.

Enseignante à l’Ecole des beaux-arts de Bordeaux,  Lili Reynaud-Dewar fut l’auteur du dispositif scénographique de l’exposition IAO, explorations psychéliques en France, 1968 - ∞ (2008). Elle conçut pour ce projet d’exposition (présentant des archives et réactivant des performances musicales et cinématographiques) un dispositif oscillant entre sculpture monumentale et éléments extraits d’un dispositif scénique (rideau de fond de scène).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

www.rosab.net
Web magazine en ligne

> la collection en ligne <