CAPC
musée d'art contemporain
de Bordeaux

Journées Européennes du Patrimoine 2016

"Les vies possibles de Christian Boltanski"

Projections

----

A l’occasion de la 33ème édition des Journées Européennes du Patrimoine qui aura lieu les samedi 17 et dimanche 18 septembre 2016, le CAPC musée d’art contemporain de Bordeaux propose en écho à la thématique choisie cette année, Patrimoine et Citoyenneté , un focus sur l’œuvre de Christian Boltanski, personnalité artistique majeure de la scène artistique française et internationale dont plusieurs œuvres importantes figurent aujourd’hui dans la Collection du CAPC musée.

----

 

LES PROJECTIONS AURONT LIEU DANS L'AUDITORIUM AU 2ème ETAGE

 

 

Samedi 17 septembre
 
 

16h00 : Les Vies Possibles de Christian Boltanski. Un film de Hans Peter Schwerfel, France, 2009, 52 min.

Production : Arte France, Artcore Film, Schuch Conseils Et Production

Le film Les Vies possibles de Christian Boltanski nous plonge dans un univers sombre mais plein d’humour, autour du monde, à Paris, Berlin et au Japon. Il présente des œuvres monumentales, mais peu connues car parfois enfouies dans les sous-sols. Le film présente des archives inédites et confronte l’artiste à son propre passé et à son avenir. Christian Boltanski y évoque ses vies véritables et possibles, parle d’humanisme, de religion, d’utopie et explique son grand projet des archives du cœur, projet qui réunira des dizaines de milliers de battements de cœur dans un endroit très lointain, quelque part entre l’île Utopia et l’au-delà…

 

17h00 : A la Recherche de Christian B. Un film d’Alain Fleischer, France, 1990, 45 min.

Production : Dap - Delegation Aux Arts Plastiques, La Sept-Arte, Centre Georges Pompidou, Artcore Films
Distinctions : Grand prix Pratt & Whitney au 3ème Festival international de films sur l'art - Montréal / Canada

Un narrateur qui a connu Christian Boltanski vingt ans plus tôt reçoit la  mission de rassembler des images sur l'ami qu'il a perdu de vue. Des images déjà anciennes ou plus récentes où apparait Christian B., des images de quelques unes de ses œuvres exposées ici ou là, des images de lieux qu'il a fréquentés ou tout simplement des images qui peuvent faire penser à lui.

 

Dimanche 18 septembre

 

16h 00 : Les archives de C.B. Un film de Brigitte Cornand, 1998, 52 min.

Production : Les Films du Siamois, Love Streams Agnès b. productions, Canal plus

C'est à Berlin, tout d'abord, que nous suivons Christian Boltanski pour la réalisation de La Maison manquante (1990), un long travail de deuil en référence au génocide des juifs. Depuis la fin des années 1960, Christian Boltanski explore le rôle de la mémoire individuelle et collective. Les Suisses mortsest une liste de noms accompagnés de photographies identifiant des personnes décédées de mort naturelle en Suisse. Pour La Maison manquante, il choisit un immeuble détruit pendant la dernière guerre dont l'absence est encore visible aujourd'hui, et il appose sur les murs mitoyens des plaques commémoratives portant le nom des anciens occupants. « Renommer un mort, c'est lui forger une identité », dit-il. L'artiste ouvre ainsi les portes de ses « petites mémoires », œuvres à la fois drôles et tragiques, qui deviennent avec le temps d'illusoires documents d'archives retraçant l'activité modeste et répétitive de C.B.

 

17h00 : Christian Boltanski. Un film d’Alain Fleischer,France, 1984, 14 min.

Production : Les Films Constance, Image de la Culture 

Christian Boltanski est chez lui, dans son atelier de Malakoff, saisi dans la fiction de l'artiste au travail. Aucun commentaire. La simple projection sur les murs de l'atelier d'un extrait de film et de quelques photographies réussit à éclairer l'activité mystérieuse à laquelle Boltanski se livre sous nos yeux.

17h15 : Contacts  Christian Boltanski. Un film d’Alain Fleischer, France, 2002, 12 min.

Production : KS visions, ARTE France

 

Depuis bientôt trente ans, Christian Boltanski propose des installations d'images, de documents et d'objets centrés sur le temps, questionnant le regard, la mémoire, la vie ordinaire et son mode d'emploi. Alain Fleischer filme les séries de clichés sur les commentaires de l'artiste, et démontre comment l'objet et le sujet photographiques recouvrent chez ce « mauvais photographe » des sens fort singuliers.

----

-> Voie d'accès pour personnes handicapées
-> Entrée libre
----

www.rosab.net
Web magazine en ligne

> la collection en ligne <