CAPC
musée d'art contemporain
de Bordeaux

Kelley Walker

----

Brannif Dali, 2006

Affichettes, 99,1 x 68,6 cm chacune & CD Rom
Installation de dimensions variables

Achat en 2007

- - - -
Pour l’exposition Drapeaux gris au CAPC en 2006, l’artiste a recouvert une fausse cloison de centaines de posters reproduisant à l’identique, grâce à un scanner, les pierres de construction du bâtiment. Ces images numérisées, multipliées et agrafées horizontalement ou verticalement sur la paroi s’imposent dans l’espace réel de l’exposition telle une sculpture monumentale. Ce simulacre de mur est à rapprocher des textures de jeux vidéo (maps) et autres skins informatiques, qui construisent de manière troublante une autre réalité. L’œuvre a été achetée en 2007 à la galerie Paula Cooper à New York.

Kelley Walker qui est né en 1969 à Colombus, Ohio,  appartient à une génération d’artistes pour qui l’informatique, la photographie numérique ou les logiciels de retouche d’image permettent une redéfinition des pratiques artistiques. Puisant allègrement dans les images de presse mais produisant lui-même des clichés pour certains projets, il oriente leur lecture selon des codes de communication bien étudiés : recadrage, agrandissement, multiplication, caviardage, superposition, pour révéler à quel point l’image contemporaine, surmédiatisée, a perdu de son potentiel informatif ; dès lors, le travail de l’américain consiste à exploiter et à mettre en évidence des effets de mise en abîme de l’image contemporaine, pointant paradoxalement la précarité de son statut.

www.rosab.net
Web magazine en ligne

> la collection en ligne <