CAPC
musée d'art contemporain
de Bordeaux

Reunión

01.02.2017 -> 01.02.2018

Idiorrythmies

Le nom du programme reprend un concept à partir duquel Roland Barthes avait développé en 1977 un séminaire intitulé Comment vivre ensemble. En partant du principe que le pouvoir impose avant tout un rythme, le mot « idiorrythmie » (préfixé par le mot grec idios qui veut dire « appartenant à soi-même » ) fait allusion à une forme de contestation du pouvoir qui consiste à opérer selon un rythme propre ; un rythme autre.

----

Le programme IDIORRYTHMIES transpose ce principe à l’échelle de l’institution. Par le biais d’invitations successives à des artistes, la dynamique du musée accepte de se laisser modifier et surtout enrichir par les rythmes particuliers que sollicitera chaque pratique. Pour chaque projet accueilli, le musée imaginera et mettra en œuvre une forme singulière d’accompagnement du processus créatif de l’artiste. En fonction du stade de développement du projet, il s’agira de produire les conditions nécessaires pour faire avancer une recherche, pour concrétiser une production ou pour construire un contexte de partage qui soit pertinent et complice. Pendant une durée variable et même intermittente, l’artiste et le musée s’accompagneront mutuellement pour nourrir leurs recherches, leur travail et leurs désirs respectifs.

IDIORRYTHMIES met ainsi en place une cadence différente de celle des expositions et des évènements. C’est pour cela qu’IDIORRYTHMIES hébergera en particulier des projets dont la réalisation ou la présentation ne s’adaptent pas facilement au tempo institutionnel pour se permettre de travailler à un autre rythme ; sans délais précis ni résultats prescrits, en assumant le risque –et le plaisir– de ne pas tout prévoir à l’avance. Cette sensibilité par rapport au rythme rejoint d’ailleurs la question du vivre-ensemble. L’ouverture d’espaces-rythmes différents est une façon pour le musée de devenir catalyseur de formes de convivialité. Celle-ci est à la fois un objet d’étude – qui apparaît recadré, mis à jour ou reformulé en termes de cohabitation, d’hospitalité, de care ou d’affects collectifs dans les pratiques des artistes invités– , et une pratique; celle du musée lui-même à donner lieu à des contextes d’action, de spéculation ou de célébration en commun.

 

----

-> Acceso para personas discapacitadas

----

www.rosab.net
Web Online Magazine

> la collection en ligne <