CAPC
musée d'art contemporain
de Bordeaux

10.02.2021 -> 31.12.2021

Résidence d'artistes

Les Furtifs

Le 10 février 2021, le Capc lance son nouveau programme de résidence Les Furtifs, qui emprunte son nom au roman éponyme de science-fiction de Alain Damasio, dans lequel les furtifs sont des êtres de chair et de sons, à la vitalité hors norme, qui métabolisent dans leur trajet aussi bien pierre, déchet, animal que plante pour alimenter leurs métamorphoses incessantes. À partir d’invitations faites à quatre artistes, la résidence souhaite renverser la logique habituellement proposée en leur offrant un espace et un temps modulable en fonction de leur projet.

----

Pour cette première année et sur une invitation de Marion Vasseur Raluy, la commissaire associée au programme de résidence, les artistes selectionné.es sont Clémence de La Tour du Pin, Louise Siffert, Kengné Téguia et Mona Varichon.
Un programme de vidéos, de fanzine et de musique révélera partiellement le projet de résidence ou la pratique des artistes et sera accessible en ligne progressivement entre le 10 février et le 8 mars 2021.

Cette semaine, découvrez le travail de
Louise Siffert

Cliquez sur le lien vidéo à droite
pour voir les œuvres de : 
• Louise Siffert, What's going on ? (2020)
• Clémence de La Tour du Pin, Autopsie de l'Araignée I (2021) 
• Mona Varichon, This Thing I Want, I Know not What (2017)

 

 

Louise Siffert

What's going on ? (2020)
Vidéo HD, couleur, son
4’11
Performé.e.s par Claire Finch, Justine Langlois, Ji-Min Park, Wanda Rivière, Lina Schlageter et Louise Siffert
Paroles:  Louise Siffert
Composition musicale: Louise Siffert et Léo Gobin

Vidéo issue de la comédie musical Gut Feelings de Louise Siffert présentée actuellement dans son exposition personnelle au BBB à Toulouse. La comédie musicale met en scène des performeur.euse.s déguisées en bactéries géantes et prend pour point de départ la fermentation, une vie bactérienne non-genrée, qui évolue de manière autonome, s’auto-alimentant et nourrissant l’espace autour. Dans le cadre de la programmation en ligne dédiée au lancement de la résidence les Furtifs, Louise Siffert a repensé une des chansons en utilisant un nouveau dispositif qui emprunte ses codes au karaoké.

Louise Siffert (née en 1988, Strasbourg) est une artiste basée à Paris, qui s’est formée à la scénographie avant d’intégrer l’École Nationale Supérieure des Beaux-arts de Paris. Elle est membre de DOC !, espace artistique autogéré à Paris. Son travail a été montré au MO.CO Panacée à Montpellier, la Synagogue de Delme, aux Laboratoires d'Aubervilliers, à L'Atelier de Paris - Carolyn Carlson, au Palais de Tokyo et dans le cadre d'une exposition solo au BBB centre d'art.

 

Clémence de La Tour du Pin

Autopsie de l'Araignée I (2021) 
Un diaporama pensé comme un zine de Clémence de La Tour du Pin. Le diaporama révèle silencieusement un ensemble de références et d'images qui sont à la fois des sources d'inspirations, de réflexions et d'ambiance dans lequel l’artiste puise pour réaliser ses œuvres. Ces images sont autant des publicités de parfums des années 30, des extraits de clip de musique disco des années 80 ou encore des photographies de maison familiale abandonnée ou tenue par des personnes atteintes du syndrome d’entassement compulsif.

Clémence de La Tour du Pin (née en 1986, Roanne) est une artiste vivant et travaillant à Paris, actuellement en résidence à la Cité internationale des arts. La pratique de Clémence de La Tour du Pin est constituée principalement de sculptures, de peintures et d'assemblages qui comportent souvent un aspect olfactif ou tactile. Elle a été formée à l'école Boulle à Paris, à la London School of Art, Architecture & Design et à De Ateliers, Amsterdam. Elle a aussi co-dirigé un espace d’art indépendant à Berlin. Son travail a récemment été présenté par la galerie 15 Orient, New York à Balice Hertling, Paris et dans des institutions telles que La Synagogue de Delme, France ; le Dortmunder Kunstverein, Allemagne et le Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris.

 

Mona Varichon

This Thing I Want, I Know not What (2017)
Vidéo de Mona Varichon construite à partir de conversations téléphoniques qu’elle a entretenu avec sa mère. Entre 2017 à 2019, alors que Mona vivait aux Etats-Unis, les deux femmes ont correspondu donnant lieu à une série de vidéos. Dans celle-ci, elles discutent ensemble de l’écrivaine Carson McCullers, sa mère revenant en détail sur son expérience de lecture. Dans le cadre de la résidence Les Furtifs au Capc, et dans le respect des personnes Sourdes, la vidéo est légendée en français.

Mona Varichon (née en 1989, Paris) est une artiste et traductrice basée à Paris, actuellement en résidence à la Cité Internationale des Arts. À la suite d’un Bachelor of fine arts au San Francisco Art Institute et l’obtention d’un master de Art Center à Los Angeles, Mona Varichon s’installe à Paris en septembre 2019. Ses vidéos ont récemment été présentées sur Renaissance TV par la Renaissance Society, Chicago ; au Goethe-Institut Thailand, Bangkok ; à la galerie u’s, Diamond Valley, Alberta ; au Capc Musée d’art contemporain, Bordeaux ; High Art, Paris ; au cinéma expérimental l’Etna, Montreuil ; au Redcat Theatre et à l’Echo Park Film Center, Los Angeles ; au Fiesta Hall de Plummer Park et à l’Egyptian Theatre, Hollywood.

 

Prochainement :

Kengné Téguia

Let’s talk about…, 2021
Son, couleur.
11’57’’

Let’s talk about…, 2021 est une œuvre sonore de Kengné Téguia réalisée à partir d’une conversation qu’il a mené avec la commissaire associée au programme de résidence Marion Vasseur Raluy.

Kengné Téguia (né en 1987, Orléans) est un artiste noir Sourd cyborg séropositif, il travaille à partir du son « deafinitivement ». #TheBLACKRevolutionwillbeDEAFinitelyLOUD. 

 

----

----

www.rosab.net
Web Magazine Online

> la collection en ligne <