CAPC
musée d'art contemporain
de Bordeaux
<- Wednesday 1 April 2020 ->

• 01 April 2020 - 12h30 > 13h30

ART HISTORY // DES HISTOIRES CONTRE L'HISTOIRE, SAISON 2 : CéLéBRATIONS CRITIQUES //

GUILLAUME DéSANGES
L'Ennemi de mon ennemi
----

Initialement programmé le mercredi 25 mars, ce deuxième rendez-vous du cours d'histoire de l'art 2020 proposé par Guillaume Désanges se déroulera exceptionnellement en live sur le facebook du CAPC.

Rendez-vous à 12h30, en cliquant ici 

----

 

Conçue par Neïl Beloufa avec Guillaume Désanges, l’exposition L’Ennemi de mon ennemi (Palais de Tokyo, Paris, 2018) a déplié différentes représentations du pouvoir d’aujourd’hui : politique, économique, militaire, artistique ou médiatique. L’exposition a présenté des faits, documents, images, objets et reproductions d’objets mettant en jeu l’interchangeabilité des stratégies et des discours. Sélectionnés par l’artiste en collaboration avec le commissaire, ils puisent dans la propagande idéologique, l’actualité, l’histoire, mais aussi la publicité, les jeux vidéo ou l’art. Bref, tout ce qui participe à la création et la défense d’une autorité par autolégitimation.

 

« À travers cette diversité de référents, L’Ennemi de mon ennemi interroge la place ambiguë de l’artiste dans la multiplicité des pouvoirs aujourd’hui, entre désir d’autonomie, servitude et propagande. Cette proposition repose sur un dispositif scénographique qui autorise une mobilité physique des éléments, selon un scénario de type algorithmique qui remet en cause en permanence les associations, les perspectives et les significations.
Dès lors, l’exposition fonctionne comme un moteur de recherche avec ses analogies, ses approximations, ses erreurs, ses constructions de sens volontaires et involontaires.
Elle
intègre des œuvres de Neïl Beloufa, mais aussi d’artistes contemporains dont le travail entre en écho plus ou moins direct avec le projet, artistes plus ancrés dans l’histoire tenant des positions admirables jusque dans leurs contradictions.
L’Ennemi de mon ennemi ne propose pas de clarification ou de solution, mais éclaire une complexité aberrante des valeurs dont l’horizon esthétique et moral est sans cesse brouillé.
L’exposition pointe des situations perverses tout en reconnaissant sa propre perversion.
Elle est une expérience et une manière nouvelle de saisir le travail d’un artiste qui s’interroge autant sur son art que sur ses moyens de production, sur ses réalisations autant que sur ses échecs. »

Guillaume Désanges

 

 

----

-> Auditorium du CAPC
-> Disabled access
-> Price: Gratuit
-> Free entrance

----

www.rosab.net
Web Magazine Online

> la collection en ligne <