CAPC
musée d'art contemporain
de Bordeaux

EDGARDO ARAGÓN

MÉSOAMÉRIQUE : L’EFFET OURAGAN

// Catalogue d'exposition / 2016 / Jeu de Paume, Paris ; CAPC musée d’art contemporain de Bordeaux

----

L’artiste mexicain Edgardo Aragón s’intéresse ici aux systèmes économiques et politiques mexicains et internationaux et met en lumière leurs effets sur certains groupes sociaux de son pays. Ce projet s'inscrit dans le cadre de la programmation Satellite : Notre océan, votre horizon coproduit par le Jeu de Paume, Paris et le CAPC musée d'art contemporain de Bordeaux.

----

 

Dans le cadre du programme Satellite 9, chaque exposition est accompagnée d’une publication imaginée comme une « carte blanche » offerte aux artistes. Conçue dans un dialogue étroit avec un studio graphique renouvelé à l’occasion de chaque édition, cette série d’ouvrages s’offre comme un espace de création autonome. 


Constituée d’une vidéo et d’une série de cartes, l’œuvre d’Edgardo Aragón Mesoamerica: The Hurricane Effect propose une cartographie critique des effets du Projet d’intégration et de développement de la Mésoamérique dans l’État d’Oaxaca au Mexique. Financé par les États-Unis à hauteur de plusieurs millions de dollars, ce projet est officiellement destiné à combattre la pauvreté mais, en pratique, il profite plutôt à des sociétés étrangères et favorise une corruption endémique. Le personnage de la vidéo d’Aragón effectue un geste poétique pour pallier les injustices de ce projet en apportant une batterie électrique dans la localité côtière de Cachimbo, un lieu durement frappé par les ouragans. Bien que Cachimbo ne se situe qu’à huit kilomètres d’un parc éolien du Projet Mésoamérique, elle ne dispose pas d’une alimentation électrique sûre, mais d’un simple réseau à énergie solaire offert par une ONG indienne. En plus de la batterie, le personnage apporte un recueil de légendes zapotèques originaires de la région. En récitant un extrait de l’une d’elles – l’histoire d’un temps de renouveau après un temps de catastrophes –, un habitant de Cachimbo réintroduit dans sa communauté un mode de pensée qui s’oppose à la tradition religieuse importée par les Espagnols, selon laquelle chacun doit accepter ses malheurs sans mot dire.

Ce livre retrace la genèse de cette œuvre à travers un entretien de l’artiste avec Heidi Ballet, tandis que le texte de l’historien Jorge Luis Capdepont Ballina souligne l’importance de la zone du Projet Mésoamérique dans le contexte de l’expansion économique des États-Unis, de la Chine ou de l’Europe, et révèle la manière dont l’histoire, au travers du concept de « Mésoamérique », est invoquée comme vecteur de légitimité et de cohésion pour justifier un plan de nature économique.

Dans la publication sont également reproduites les dix cartes, coloriées à la main, qui complètent l’œuvre Mesoamerica: The Hurricane Effect. Celles-ci montrent les géographies de la collaboration entre le Mexique et les États-Unis et illustrent le rôle respectif des partis politiques, des cartels de la drogue et des compagnies étrangères dans les retombées négatives du Projet Mésoamérique en présentant chacun d’eux sous les traits d’un animal mythique.

 

Publié à l'occasion de la double exposition éponyme au CAPC musée d'art contemporain de Bordeaux, du 15 septembre au 6 novembre 2016, et au Jeu de Paume, Paris, du 9 au 22 mai 2016.


Publication : Entretien de l’artiste avec Heidi Ballet et texte de Jorge Luis Capdepont-Ballina
Conception graphique : Julie Rousset & Audrey Templier
Coédité par le Jeu de Paume, Paris, et le CAPC musée d’art contemporain de Bordeaux.
Diffusion : Les presses du réel
----

Prix de vente public : 14€

Nombre de pages : 64 pages

Langue : Bilingue français / anglais

Diffusion CAPC

ISBN : 978-2-87721-226-7

www.rosab.net
Web magazine en ligne

> la collection en ligne <