CAPC
musée d'art contemporain
de Bordeaux
<- mercredi 22 septembre 2021 ->

• 22 septembre 2021 - 19h

PROJECTION

UN VIRUS DANS LA VILLE
Un film de Cédric Venail
----

Projection / Rencontre en  présence du réalisateur

Un virus dans la ville (France ; 2008 ; 80 minutes ; Super 16 mm et DV Cam ; couleur ; son)

----

 

• Tarif : gratuit

Le nombre des places est limité 
Réservation conseillée
Contact, Romaric Favre : 
r.favre@mairie-bordeaux.fr

 

« Un virus dans la ville » c’est ainsi qu’Absalon (1964-1993) définissait ses Cellules, projet que la mort ne lui aura pas permis d’achever. Six habitations conçues pour lui-même, implantées dans six villes différentes, Paris, Francfort, New York, Tel-Aviv, Zurich, Tokyo et « cousues » selon les dimensions de l’artiste. Pensées comme des « espaces mentaux plus que physiques », elles sont également imaginées comme dispositifs de résistance aux formatages socioculturels. Cédric Venail construit son film à partir de l’enregistrement sonore de la célèbre conférence de l’artiste qui eut lieu aux Beaux-Arts de Paris en 1993 dans laquelle Absalon présenta son projet. Cédric Venail explore dans le même temps les différents contextes urbains qui devaient accueillir les espaces d’habitation de l’artiste.

 

Cédric Venail vit et travaille à Paris. Il a étudié le cinéma à l’Université Paris VIII – Saint-Denis, et consacré son mémoire de D.E.A. aux représentations de la Palestine au cinéma de 1895 à nos jours. Parallèlement, il a conçu avec Vincent Vatrican l’ouvrage collectif Trajets - à travers le cinéma de Robert Kramer (édition Institut de l’Image, 2004). Après avoir rencontré le projet des Cellules d’Absalon, il mène des recherches sur l’œuvre fulgurante de cet artiste franco-israélien qui le conduiront à son premier film, Un virus dans la ville (80’, 2008). Tourné en Super 16mm et en vidéo entre la France, la Suisse, le Liechtenstein, Israël, les États-Unis, le Japon, l’Egypte et le Maroc, le film est présenté dans de nombreux festivals internationaux (Copenhague, Turin, Hambourg, Amsterdam, Lisbonne, Sao Paulo, Belo-Horizonte, Santiago du Chili, etc.). Entre 2008 et 2010, il développe au Caire le projet Les Usages de Sayeda Zeinab. En 2009, il fabrique un essai documentaire muet fondé sur le hasard, l’anonymat et la captation, Carmel, destiné à être projeté en salle ou en boucle. Au début des années 2010, alors que le cinéma passe presque intégralement au numérique, du tournage à la projection, et que l’abondance d’images explose toujours plus, Cédric Venail ressent le besoin de revenir à des fondamentaux : il travaille sur les films des frères Lumière et recentre ses projets sur la question du regard, et de la réception quand « le spectateur-regardeur fait le film ». Nait de ces réflexions une fiction : Á Discrétion (50’, 2017). Le film reçoit le Grand Prix France du Festival International du moyen-métrage de Brive, le Prix de la Presse au Festival Côté Court de Pantin et le Prix Spécial du Jury au Sicilia Queer Film Fest de Palerme, Italie.

Cédric Venail travaille actuellement sur plusieurs projets, entre fiction et en documentaire, qui ont tous en commun d’envisager le cinéma comme un lieu de recherches, d’hypothèses et de possibles, où les histoires comme les partis pris formels cherchent à multiplier les intrigues et à exciter l’imaginaire. Le projet One at a Time le voyage à Philadelphie, est ainsi un essai-cinématographique aux figures beckettiennes consacré aux « premiers » regardeurs d’Etant Donnés, l’ultime œuvre de Marcel Duchamp installée à jamais à Philadelphie.

 

 

----

-> Voie d'accès pour personnes handicapées
-> Tarifs : Gratuit

----

www.rosab.net
Web magazine en ligne

> la collection en ligne <