CAPC
musée d'art contemporain
de Bordeaux
<- samedi 19 septembre 2015 ->

• 19 septembre 2015 - 11:00

// JOURNÉES EUROPÉENNES DU PATRIMOINE 2015 //

RENCONTRE AVEC ENZO CUCCHI,
En présence de Tiziana Mazzoni, conservateur-restaurateur et Anne Cadenet, chargée de la Collection du CAPC musée.
----

Dans le cadre du plan trisannuel de restauration des œuvres de sa collection débuté en 2011, le CAPC musée d’art contemporain de Bordeaux a choisi de présenter au public l’œuvre récemment restaurée de l’artiste italien Enzo Cucchi, Sans Titre (1985). 

Cette pièce majeure de la collection du CAPC musée, achetée à la Galerie Bernd Klüser en 1987, a été montrée de nombreuses fois en France et à l’étranger ainsi que dans plusieurs expositions du musée. Mais depuis une dizaine d’années, l’état de conservation de cette peinture ne permettait plus de l’accrocher. Les Journées Européennes du Patrimoine offrent ainis à nouveau la possibilité au public de partager le résultat de ce travail de remise en état et d’apprécier désormais cette œuvre dans toute sa plénitude esthétique.

Pour l'occasion, le CAPC musée aura le plaisir d'accueillir l'artiste Enzo Cucchi, figure incontournable de la trans-avant-garde italienne.

La Trans-avant-garde italienne
Le terme de Trans-avant-garde apparaît pour la première fois sous la plume du critique d’art italien Achille Bonito Oliva dans la revue Flash Art en 1979. Il renvoie aux travaux de cinq artistes italiens Sandro Chia, Francesco Clemente, Nicola De Maria, Mimmo Paladino et Enzo Cucchi qui revendiquent à la fin des années 70 de nouvelles formes de sensibilités après les années théoriques et les « productions froides » de l’art conceptuel. Ces artistes prônent de manière générale un retour à la peinture et une pratique du geste, attitude synonyme d’une volonté de restaurer l’expression de soi et des valeurs existentialistes. Leur approche poétique de la matière et leur gout pour la figuration, la célébration de l’imaginaire mais aussi des Mythes et des épisodes de l’histoire lointaine de l’humanité, sont autant d’alternatives par lesquelles ces artistes réagiront à la crise des avant-gardes dans les années 80.

Enzo Cucchi
« Les légendes sont les seules choses vraies, les seules choses vraies qui existent, qui continuent d’exister. Le reste c’est de l’histoire, mais l’histoire est fausse, tu le sais bien. D’un évènement elle nous fournie les données mais non l’âme. La légende nous apporte aussi l’âme, le parfum des faits. »

(Enzo Cucchi, cat. exposition, CAPC musée d’art contemporain, 1986, p.61)

Enzo Cucchi est né en 1949 à Morro d'Alba en Italie. Dans la lignée des artistes associés à la Trans-avant-garde, son œuvre se veut à la fois un éloge de la matière picturale s’exprime à travers le plaisir du geste autant qu’une exploration de la condition humaine dont il rend compte à travers des « images-archétypales » qui se nourrissent de mythes fondateurs, de lointaines légendes ou de l’évocation d’anciennes civilisations par le biais de vestiges que le temps a préservé. Au début des années 80 l’artiste travaille à une série de « paysages archéologiques », série à laquelle l’œuvre Sans titre du CAPC musée appartient. Il s’agit de toiles de grandes dimensions, représentant des paysages désertiques, teintés de nostalgie, qui abordent le thème de l’errance. Celles-ci sont un hommage sensible  au nomadisme et à la mémoire du poète Arthur Rimbaud que de longues pérégrinations mèneront jusqu’en Abyssinie…

 

De nombreux évènements sont prévus tout au long du week-end à l’occasion de ces Journées, et à ce titre, le musée propose également un focus sur la restauration de l'œuvre d'Enzo Cucchi, Sans titre (1985) - Collection du CAPC musée d'art contemporain de Bordeaux, le dimanche 20 septembre à 11 heures.

 

En partenariat avec l’association Notre Italie

----

-> Voie d'accès pour personnes handicapées

----

www.rosab.net
Web magazine en ligne

> la collection en ligne <