CAPC
musée d'art contemporain
de Bordeaux
<- samedi 14 mars 2015 ->

• 14 mars 2015 - 15:00 - 18:00

PROJECTION

HARUN FAROCKI
"La sortie d’usine" et "Images du monde et inscriptions de la guerre"
----

Dans le cadre du programme "L’Ecran : entre ici et ailleurs" et en partenariat avec le Goethe-Institut Bordeaux.

Présentation des films par Amélie Bussy

----

 

La sortie d’usine (Arbeiter Verlassen die Fabrik)
36 min., couleur et n/b, 1995
Version française

A partir d’un des premiers films historiques des frères Lumières, Harun Farocki monte l’une à côté de l’autre, plusieurs scènes, issues de cent ans d’histoire du cinéma qui montrent, de façon toujours un peu différente, le thème de la sortie de l’usine. Farocki extrait des images, des réflexions sur l’iconographie et l’économie de la société du travail, mais aussi du cinéma lui-même. Le spectateur est invité à la sortie de l’usine pour ensuite découvrir des vies privées…
 
Images du monde et inscriptions de la guerre (Bilder der Welt und Inschrift des Krieges)

75 min., couleur, 1988
Version française

Un essai filmé sur le lien entre la perception et la production industrielle. Ce film se concentre sur la photographie et l'utilisation des images et questionne l’inscription de la guerre dans les images de la réalité. En avril 1944, des pilotes américains avaient pris des photos aériennes des usines de Buna, sans se douter qu'ils avaient aussi photographié le camp de concentration d'Auschwitz. Ce n'est qu'en 1977 qu'on réexamina les photos…

 

Harun Farocki (né à Neutitschein en 1944) a suivi les cours de la Deutsche Film und Fernsehakademie de Berlin avant d'enseigner lui-même à Berkeley de 1993 à 1999.
Il a réalisé plus de 90 films, pour la plupart de courts documentaires expérimentaux.
Dans ses réalisations, il se penche sur les réflexions du dispositif filmique tel que les caméras de surveillance. Il travaille sur le texte et son adaptation ainsi que sur le "parler". Ses derniers travaux sont : Interface (1996), I thought I was seeing convicts (2000) et Eye machine 3 sans oublier Serious games (2009-2010).
Il est membre de l'Académie des arts de Berlin depuis 2009.
Harun Farocki décède en juillet 2014.

 

Diplômée de L’Université Bordeaux Montaigne, Amélie Bussy a consacré sa thèse de Doctorat au cinéaste Harun Farocki. Elle a participé en tant que monteuse à différents projets de cinéma documentaire et de films, dont Jacques, Jean-Bernard et Jean (A. Feillou, 2010), Die Dichte (V. Lefort et A. Bussy, 2011) et Le choix du Khat (Rémy Jantin, 2012). Elle travaille actuellement à un projet de publication : Reprise(s) de Harun Farocki : la possibilité d'une expérience.
 


- - - -
Auditorium
Entrée libre

----

-> Voie d'accès pour personnes handicapées
-> Partenaire(s): Goethe-Institut Bordeaux

----

www.rosab.net
Web magazine en ligne

> la collection en ligne <